News

Toute l'actu
Dernières news

Archives 2016
Archives 2015
Archives 2014
Archives 2013
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006
Archives 2005
Archives 2004
Archives 2003

Diffusions

Interviews

Revues de presse
2013 | Télé 7 Jours
2009 | Télé 7 Jours
2006 | Télé 7 Jours
2005 | L'Humanité...
2005 | Spirit...
2003 | Génération...
2003 | E¶isode
2003 | TV hebdo
2002 | Séries Max
2001 | Ciné Live

Éditos
Archives 2012
Archives 2011
Archives 2010
Archives 2009
Archives 2008
Archives 2007
Archives 2006

Événements
Podcast Malcolm
Malcolm in the Mailbox





2005 | L'Humanité hebdo


Série poil à gratter
L'Humanité hebdo | N° 18 950 | 23 et 24 Juillet 2005 | P. 23
Par Pierre-Olivier Julien


Tous les scans de l'article :


Série poil à gratter

La vie loufoque d’une folle famille moyenne en total décalage avec les valeurs américaines.

Malcolm.
M6, 11 h 50.

La reconnaissance vient à qui sait attendre. Malcolm avait débarqué en France fin 2001, déjà sur M6, et n’avait connu jusque-là qu’une programmation réduite à la portion congrue. Désormais, à l’heure du déjeuner, deux épisodes de la série américaine viennent secouer les pupilles pendant le délice des papilles. Et c’est grandement justifié.

Malcolm n’est pas un programme suranné comme Une nounou d’enfer ou une guimauve pour ados comme Newport Beach. C’est une série poil à gratter qui ose, derrière la comédie, faire un croche-patte aux codes de la société américaine. Chaque épisode fourmille d’idées saugrenues qui s’enracinent dans un aspect concret de la « way of life » outre-Atlantique. Et c’est prise d’une réaction épidermique que la série dépasse avec largesse le cadre de la bienséance et atteint parfois des sommets de surréalisme hilare.

Dans cette famille, calquée à peu près sur celle des Simpson, le héros est une tête d’ampoule (surdoué), ses frères sont des petites frappes ou en maison de redressement, sa mère une femme au foyer modèle. Dans un désordre quotidien, c’est la figure du père la plus intéressante. Un père qui laisse la charge éducative et répressive à son épouse, un père qui essaie de vivre son rêve américain à chaque épisode, un père qui a aussi des problèmes au travail et des fins de mois difficiles. Mais, pour exorciser sa situation, il peut, par exemple, louer un rouleau compresseur et écraser n’importe quoi, comme pour aplanir ses malheurs.

Grâce à la posture de la comédie, la loufoquerie reste l’étendart de cette lutte des classes imagée. Mais Malcolm cache également de plus subtiles revendications, comme en dénonçant dès le générique « life is unfair », la vie est injuste.

Pierre-Olivier Julien
FrenchEnglishGermanItalianSpanishPortugueseArabic

Recherche


Boutique
Malcolm : coffret intégral saisons 1 à 7
MALCOLM : COFFRET INTEGRAL SAISONS 1 à 7
99,99 €


Malcolm : l'intégrale de la saison 5
MALCOLM SAISON 7
29,99 €


Malcolm : l'intégrale de la saison 5
MALCOLM SAISON 6
29,99 €


Malcolm : l'intégrale de la saison 5
MALCOLM SAISON 5
29,99 €


Malcolm : coffret intégral des saisons 1 à 4
MALCOLM
COFFRET INTÉGRAL
DES SAISONS 1 À 4
69,99 €


Diffusions
6ter
Pas de diffusion actuellement

Dans l'actu
 VIDÉO. Frankie Muniz raconte le moment émouvant où il a tourné sa dernière scène dans Malcolm

 VIDÉO. Malcolm : une suite de la série sans Dewey ?

 Frankie Muniz, manager d’un groupe de musique

 Une suite à Malcolm ? Bryan Cranston confirme qu'il est chaud... et il n'est pas le seul !

 EXCLU. Frankie Muniz vient à Paris pour rencontrer ses fans !

Sondage
Sur Google+
Sur Facebook